hide
show

LES FEMMES OBTIENNENT LE VOTE


DATES ET FAITS


1874
Fondation de la Woman's Christian Temperance Union en Ontario.

1887
Les femmes propriétaires peuvent voter aux élections municipales au Manitoba.

1890
Les femmes propriétaires peuvent voter aux élections des commissions scolaires au Manitoba.

1893
La Woman's Christian Temperance Union du Manitoba présente une pétition réclamant le suffrage féminin.

1894
Fondation du Manitoba Equal Suffrage Club.

1901
Un travailleur sur six au Canada est une femme.

13 février 1907
Le Manitoba révoque le droit des femmes de voter aux élections municipales.

28 janvier 1914
Mise en  scène du « Parlement des femmes » au théâtre Walker.

1915
La Political Equality League présente une pétition au gouvernement réclamant le suffrage féminin.

28 janvier 1916
Le Manitoba donne aux femmes le droit de voter aux élections provinciales.

24 mai 1918
Les femmes canadiennes obtiennent le droit de voter aux élections fédérales.

AUTRES RESSOURCES


Le Docteur Amelia Yoemans. Winnipeg : Culture, Patrimoine et Loisirs Manitoba, c1985.

Le Canada, une histoire populaire : épisode 11B : 1er ex. : la grande transformation (1896 à 1915), deuxième partie (vidéocassette).
Montréal : Société Radio-Canada, c2001.

Le Droit de vote des femmes (vidéocassette) / Nicole Messier.
Montréal : Société Radio-Canada, 1990.

Citoyennes? : femmes,  droit de vote et démocratie / Diane Lamoureux.
Montréal : Éditions du Remue-ménage, 1989.

L’incroyable histoire de la lutte que quelques-unes ont menée pour obtenir le droit de vote pour toutes /  Jocelyne Beaulieu.
Outremont, Québec : VLB, 1990.

CARTES


Cartes électorales du Manitoba de 1920

Manitoba 1926 [ organisations rurales]


POUR LES ÉDUCATEURS


Les femmes obtiennent le vote
Page 2 de 6

Premières demandes de suffrage

Quand le Manitoba est entré dans la Confédération en 1870, le droit de vote a été accordé aux citoyens masculins qui étaient propriétaires. On pensait qu'on ne pouvait pas compter sur les gens qui n'étaient pas propriétaires pour voter de façon responsable. Les Indiens visés par un traité n'ont pas eu le droit de vote non plus. Ce n'est qu'en 1888 que les restrictions relatives à la propriété ont été levées, tandis que les Indiens visés par un traité n'ont reçu le droit de vote au Manitoba qu'en 1952.

Les femmes au Manitoba avaient le droit de voter dans certaines élections : les femmes qui étaient propriétaires ont eu le droit de voter aux élections municipales en 1887 et aux élections des commissaires d'école en 1890. Elles ont aussi eu le droit d'être commissaires d'école à partir de 1890. Les politiciens canadiens n'étaient pas non plus tous opposés au vote des femmes. Dès 1883, le premier ministre canadien John A. Macdonald avait songé à donner le vote aux veuves et aux célibataires qui étaient propriétaires. Cette même année, quelques femmes de Toronto, toutes membres de la Toronto Women's Literary Society, ont fondé la première organisation suffragiste au Canada : la Toronto Women's Suffrage Organization.

Les femmes islandaises, qui avaient déjà le droit de vote dans leur pays natal, ont fait campagne pour avoir le vote dès leur arrivée au Manitoba dans les années 1870. Dans les années 1890, le Dr Amelia Yeomans a assuré le leadership du mouvement suffragiste manitobain. Yeomans était haut placée dans la Women's Christian Temperance Union, dont la section manitobaine appuyait le vote des femmes et avait présenté une pétition au gouvernement réclamant le suffrage féminin en 1893. Le gouvernement n'ayant fait aucun cas de la pétition, Yeomans a organisé et présidé un parlement simulé dans lequel les intervenants ont présenté des arguments pour et contre le suffrage. L'année d'après, elle a fondé le Manitoba Equal Suffrage Club . Les hommes avaient le droit d'adhérer à ce club, qui a travaillé tranquillement comme groupe de pression pendant environ dix ans. En 1902, The Voice, le journal du mouvement ouvrier du Manitoba, a donné son appui au suffrage.

Le mouvement suffragiste a subi un revers en 1906 quand l'assemblée législative a enlevé aux femmes leur droit de vote dans les élections municipales. Cette défaite a été annulée l'année d'après. À partir de ce moment-là, le mouvement réformiste a continué de croître. En 1907, The Voice a commencé à publier une chronique d'Ada Muir, de la Women's Labor League, qui présentait régulièrement des arguments en faveur du suffrage. En 1908, le Grain Growers' Guide a lancé une page féminine qui publiait régulièrement des rapports détaillés sur les mouvements suffragistes du monde. La même année, Margaret Benedictsson a aidé à fonder la Icelandic Suffrage Society; deux ans plus tard, cette société pétitionnait à l'assemblée législative pour avoir le vote.

Ces événements ont tous pris place dans un large contexte. En 1906, la Canadian Suffrage Association a été établie et en 1910, le prudent Conseil national des femmes s'est prononcé en faveur du suffrage. Quand la Political Equality League a été fondée en 1912, elle allait continuer le travail fait par ces organisations pionnières.

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba