Titre: Propos de Laura Morier recueillis par Pauline Morier, 24 avril 1994
Auteur: Morier Family
Source: Archives de la Société historique de Saint-Boniface, Fonds Famille Morier, 352/195/001
Page 3 of 6

Transcription

La belle-mère a habité sur la rue Morier. Tout ce terrain là
appartenait aux Morier. Donc la belle-mère et le grand-père Morier
habitaient dans la petite maison qui est devenue plus tard la maison
d’Horace Morier qu’il avait déménagée sur le Chemin Ste-Marie. Cette
maison est maintenant qualifiée de Heritage House par le gouvernment
du Manitoba démolie en avril 1997
Elle a plus de cent ans. Elle a été restauré comme
aux premiers temps. Le grand plaisir d’Antonin et de Guy, quand
elle était à vendre en 1972, était d’aller la visiter comme si de rien
était et de demander l’histoire qu’ils se faisaient répéter encore
et encore. A la fin les choses allaient si mal entre la belle-mère
et les autres qu’elle est revenue au Québec.

Joseph Morier est mort étouffé. Il s’est fait prendre entre les
portes de la grange et la charge de foin, les chevaux ayant
avancé trop vite. Il est enterré avec sa femme à Rivière-du-Loup. Mon
mari et moi avons cherché un peu dans le cimetière mais on n’a rien
trouvé (nous n’avions pas beaucoup de temps). A ma naissance on a
voulu me donner le nom de la marâtre (Herménégilde) mais ma mère a
refusé alors j’ai hérité du nom de leur vraie mère : Delphine. Son
nom sur le baptistère était Adelphine. Il y dû y avoir une erreur.
J’ai hérité du nom de Delphine et tout le monde m’appelait Bellefine.

Sur le baptistère de Joseph Morier à St-Basile-le-Grand le nom de Morier
est écrit avec trois « R ». La preuve est que j’ai une petite image
reçue de mon père sur laquelle est écrit « Oscar Morrier ». Le trois-
ième « R » a disparu quand les hommes ont été en affaires et qu’il
n’y avait pas assez de place pour écrire « Morrier Brothers », ils
ont laissé tomber le troisième « R ».

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba