Titre: "La guerre actuelle est-elle un un mal" discours prononcé par Antoine d'Eschambault le 16 février 1915
Auteur: d’Eschambault, Antoine, 1896-1960
Source: Archives du Collège de Saint-Boniface, Fonds Petit Séminaire, Académie Taché, Discours prononcés par ses members aux réunions mensuelles, p. 64-72
Page 2 of 9

Transcription

65
permettez moi de vous le dire, c’est
que cette guerre semble être une punition
divine.
Les peuples dans leur orgueil insensé
ont rejeté Dieu de leurs patries, ils n’ont
cessé de traquer l’idée de Dieu partout où elle
demeurait encore. Ils se sont attaqués à la vérité
et ont voulu l’étouffer. L’enfant à l’école,
l’adolescent à l’atelier, le vieillard près du
tombeau ont ressenti leurs attaques maudites.
Ils ont voulu éteindre l’amour de l’âme vers
son Créateur se faisant les persécuteurs cruels
de ceux qui malgré tout, osaient le prier.
Dans leur faiblesse ils ont demandé à se
passer de lui et dans leur égarement et leur
folie ils l’on rejeté. Et qu’est-il arrivé?
Ah! messieurs ces châtiments sont terribles.
Dieu a délaissé ses nations
coupables; remplaçant les sentiments les plus
sacrés et à la place de la religion qu’ils
avaient enlevé, les persécuteurs n’ont rien pu
rendre au pauvres êtres qu’il avaient trompés.
Les haines internationales ont grandi et après la
course folle aux armements un fracas terrible
s’est fait entendre…c’était la guerre avec
son cortège de malheurs. Vous me pardonnerez
messieurs, ce léger écart, si s’en est un.
Je n’y ai insisté que pour vous montrer la
cause première du sujet qui nous intéresse.
J’irai même plus loin…j’irai jusqu’à dire
que tant que les peuples ne seront pas changés
(et pour les changer, il faut changer leur
mentalité en changeant leur cœur), tant que
les nations n’auront pas rendu à Dieu
la place qu’il devrait occuper, il en sera
ainsi.
Maintenant, jetons un coup d’œil
rapide sur cette lutte sauvage et cruelle.
Tout au commencement ce sont des

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba