Titre: "La guerre actuelle est-elle un un mal" discours prononcé par Antoine d'Eschambault le 16 février 1915
Auteur: d’Eschambault, Antoine, 1896-1960
Source: Archives du Collège de Saint-Boniface, Fonds Petit Séminaire, Académie Taché, Discours prononcés par ses members aux réunions mensuelles, p. 64-72
Page 1 of 9

Transcription

64
(11°)
Monsieur le Directeur, Monsieur le Président,
Messieurs.
Tandis que les peuples malheureux de la vieille Europe
sont à s’étrangler dans un choc sanglant, nous
jeunes étudiants, qui suivons avec intérêt les
phases de cette lutte de géants, aujourd’hui
réunis dans ce groupe intime où deux camps
contradictoires se sont élevés, allons demeurer
face à face avec cette boucherie maudite,
qu’on nomme la guerre.
La question qui nous anime, a
son importance : « Cette lutte actuelle, ce massacre
humain ou tous les jours des milliers d’êtres
se couchent sur les froides plaines rougies de
sang, sera-t-elle un bien ou sera-t-elle un
mal? Vraiment, chers condisciples, je m’étonne
qu’on puisse douter de la réponse et je
doute beaucoup de la conviction de mes
contradicteurs. Pour moi, j’ai ferme confiance
en ma cause, et si je la perds, je ne devrai
qu’en accuser mon incapacité.
Nous sommes arrivés à un moment
critique dans l’histoire des peuples. Quand des
nations, soi-disant chrétiennes, sont rendues
à ce point de décadence pour soutenir et
faire leur, une doctrine comme la surmonte
« Si vis pacem, par bellum. » d’après le mot
fameux du Comte de Mun. « Je crois, que
nous retournons à la barbarie. »
Je ne crois pas déroger au
programme posé en donnant une des causes
véritables de cette guerre désastreuse, on m’a
demandé d’insister surtout sur les effets,
mais je crois sincèrement, que dérivant
de la raison que je vous citerai, les effets
s’en sentiront, à moins d’un changement
peu vraisemblable ou au moins extraordinaire.
La cause première, la « causa causarum »,

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba