Titre: "Les syndicats catholiques" dans Les Cloches de Saint-Boniface, Vol. XVIII, no. 11, 1 June 1919, p. 142
Auteur: Anonyme
Source: Archives de la société historique de Saint-Boniface, Les Cloches de Saint-Boniface, Vol. XVIII, no. 11, 1 June 1919, p. 142
Page 1 of 1

Transcription

LES SYNDICATS CATHOLIQUES
LETTRE DE S. E. [SON EXCELLENCE] LE CARDINAL BEGIN AU
R. P. [RÉVÉREND PÈRE] ARCHAMBAULT, S. J. [SOCIÉTÉ DE JÉSUS]
Archevêque de Québec, le 22 avril 1919
Révérend et cher Père
J'ai prie connaissance de votre belle brochure sur les Syndicats
catholiques qui doit paraître ces jours-ci. Nulle publication n'est jamais
venue plus à son heure.
La vague socialiste qui menace de submerger l'Europe, déferle jus-
que sur notre pays. Il est souverainement important de grouper nos
ouvriers catholiques dans des organisations ouvrières catholiques au lieu
de les laisser s'enrégimenter dans les cadres d'associations basées sur
de faux principes, et qui ont le tort fondamental d'ignorer ou de négliger,
dans la question sociale, le côté moral et religieux. Vous rappelez très
opportunément à ce sujet les enseignements et les directions de Pie X.
Déjà notre presse catholique, dans de très bon articles, que j'ai été
heureux de lire, a jeté le cri d'alarme. Votre opuscule, mon Révérend
Père, apportera à cette campagne un concours précieux. Il dira avec quel
succès des unions ouvrières catholiques ont pu se constituer dans cer-
ains pays d'Europe, et dans notre province de Québec, à Chicoutimi, aux
Troix-Rivières, à Montréal, et dans mon diocèse où ce travail d'organisa-
tion s'est fait surtout par l'intelligence et le dévouement d'un prêtre très
compétent, M. l'abbé Maxime Fortin, auquel vous rendez un si juste hom-
mage.
Agréez donc, mon Révérend et cher Père, mes sincères félicitations,
en même temps que l'assurance de mes sentiments les plus dévoués.
L.-N. Card. Bégin
Arch. [Archevêque] de Québec.

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba