Titre: Carte de la province du Manitoba et d’une partie du District de Kewatin et des Territoires du Nord-Ouest montrant les townships et établissements. Dessinée d’après les derniers levés, cartes et rapports gouvernementaux de la « province de la Prairie ». Échelle : 17,5 milles = 1 pouce.
Auteur: Hamilton, J. C.
Source: University of Manitoba Archives and Collections/ Université du Manitoba, les archives et collections spéciales. Call number/Cote: FC 3367.2 H34 1876
Année: 1876
Page 1 of 1

Les livres écrits sur la Prairie à l’époque du peuplement s’accompagnaient généralement de cartes de qualité plutôt quelconque. La présente en est un exemple caractéristique, conçue pour donner au lecteur général l’information dont il a besoin pour suivre la matière du livre. Elle est gaie et plaisante, et dessinée de manière plutôt insouciante. Le cartographe, par exemple, fait étalage de sa dextérité dans l’écriture du très long titre. Cette carte contient des erreurs flagrantes, entre autres une ligne principale du CFCP à l’ouest de Selkirk qui n’a jamais été construite et un bateau à vapeur sur le lac Manitoba avant qu’il y en ait un en service. En outre, le chemin de fer nord-sud n’était pas terminé en 1876. On a probablement utilisé des clichés fabriqués en série pour représenter les mennonites, les Indiens, les bateaux à vapeur et les voiliers. La carte donne le nom de quelques-uns des townships situés à l’est de Winnipeg (Millbrook, Plympton et Sunnyside), qui étaient destinés à être des unités administratives de moindre importance sur le modèle des townships de l’Ontario. Elle indique aussi correctement les deux réserves mennonites. La réserve canadienne-française près d’Emerson n’a jamais existé. La carte montre le commencement de l’expansion graduelle du peuplement autour de Winnipeg au début des années 1870, mais avant qu’il y ait eu une véritable poussée. Les célèbres régions de Palestine (aujourd’hui Gladstone) et Beautiful Plain (Arden) sont indiquées, mais même la région prisée du mont Pembina avait à peine été touchée par les agriculteurs, sauf l’établissement de Boyne. Sur cette carte, on peut voir que les premières frontières de la province ne concordent pas avec l’arpentage en sections.



Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba