hide
show

INTRODUCTION


AUTRES RESSOURCES


Le Manitoba au coeur de l'Amérique par Annette Saint-Pierre.
Saint-Boniface, Man. : Éditions des Plaines, 1992.

Le Manitoba, reflets d'un passé par Lionel Dorge.
Saint-Boniface, Man. : Éditions du Blé, 1976.

Les Leçons > La Première Guerre mondiale: Secondaire I et III

La Première Guerre mondiale: Secondaire I et III

Téléchargez la version PDF imprimable

Aperçu de la leçon 

Au cours de cette leçon, l’élève apprendra le vocabulaire spécialisé et les statistiques associés avec la participation manitobaine dans la Grande Guerre et comparera les attitudes du présent avec celles du passé face au conflit.

Années scolaires 

  • Secondaire III, Histoire canadienne 
  • Secondaire I, Études canadiennes 

Mise en situation

  • L’enseignant.e peut, alors, inviter chaque groupement d’élèves à trouver un certain nombre de mots spécialisés, par exemple, dans l’Introduction, on trouve le mot tranchée ; dans la 2ème section S’enrôler pour la cause le mot trêve , etc.
    • chercher pour chaque mot une définition pertinente, un synonyme, une image ou analogie visuelle. Voir Le Succès à la portée de tous les apprenants, Éducation Manitoba, annexe 9. Raymond Peux-tu vérifier l'information bibliographique de ce titre? Quelle année publiée? Est le titre exacte- je n'ai pu le trouver dans notre catalogue en ligne et nous avons tout ce que le département publie.
    • afficher leurs résultats, accompagnés d’un résumé des points majeurs de la section soit à l’orale, à l’ordinateur, au rétro-projecteur, selon les circonstances pour leurs collègues
  • L’enseignant.e peut, suite à une lecture approfondie du texte intégral, mener un remue-méninges qui demande aux élèves de penser à un conflit actuel ou récent auquel le Canada a joué un rôle (comme participant, observateur, gardien de paix). Ensuite, l’enseignant.e peut inciter les élèves à
    • créer une liste des différentes parties prises face au conflit (arguments de ceux qui s’opposent au conflit, ceux qui le trouvent inévitable ou nécessaire).
    • élaborer leur liste en sondant leurs collègues et membres de famille pour solliciter d’autres attitudes face au conflit.
    • discuter (d’abord en paires, par exemple, ensuite en petits groupes et/ou comme classe entière) des points de similarité et de contrastes avec les collectivités décrites dans ce thème, par exemple, Canadiens anglais, Franco-Manitobains, immigrants.
    • dresser une liste commune des comparaisons et des contrastes entre les attitudes contemporaines et de l’époque de la Grande guerre, face au conflit
  • La Première guerre mondiale : la guerre chez nous, est rempli de statistiques informatrices. L’enseignant.e peut encourager l’élève à
    • choisir des statistiques reliées à une des catégories suivantes parmi d’autres :
      • nombre de soldats envoyés outre-mer, prisonniers, tués, blessés
      • nombre de morts de la grippe
      • nombre d’écoles bilingues, étudiants inscrits en écoles bilingues, allophones
    • trouver des moyens de manipuler mathématiquement les statistiques pour y donner une nouvelle perspective. Par exemple, "60 000 morts de 600 000 soldats"  donne d’autant plus à réfléchir quand on l’exprime ainsi :  Un soldat sur 10 n’a pas survécu la guerre.
    • transformer ces statistiques en graphiques circulaires ou à barres, par exemple, avec MS Excel;
    • rajouter des images copiées des documents visuels pour ajouter à l’impact visuel des statistiques.

Activité de réalisation 

L’enseignant.e peut inviter l’élève à écrire une lettre informelle et franche à un.e confident.e, qui adopte le point de vue d’un membre typique d’une des collectivités suivantes : 

  • un.e immigrant.e « sujet de pays ennemi » au sujet de ses droits restreints
  • une femme (épouse, sœur, mère) à un soldat, au sujet du vote féminin
  • un soldat en combat, au sujet des conditions, des atrocités

Ce thème contient des lettres qui évoquent les émotions des Manitobains lors du conflit dont :

Activité d’intégration 

Une activité qui prône l’intelligence visuelle : l’enseignant peut inviter l’élève

  • à contempler les multiples images disponibles
  • partager ses réactions virtuellement ou littéralement (en les dactylographiant dans un document commun à l’ordinateur ou en les collant autour des images affichés aux murs de la salle de classe)
  • inclure, dans ses réflexions écrites, comment elle/il se sent en regardant l’image en question et pourquoi, en faisant références à des détails spécifiques dans l’image et/ou à des souvenirs et/ou association personnels

Quelques exemples d'images incluent:

Méthodes d’évaluation

Toutes les activités ci-dessus sont susceptibles à être évaluées en créant une liste de critères en consultation avec les élèves ou uniquement par l’enseignant.e; l’élève est encouragé.e à faire une autoévaluation pour stimuler la méta cognition

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba