Titre: Mémoire vers 1900, anonyme, concernant les immigrants galiciens au Manitoba
Auteur: Anonyme
Source: Archives de la Société historique de Saint-Boniface, Fonds Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface, Série Langevin, L33542-L33545
Page 2 of 4

Transcription

père chante la messe tous le jours, entend les confessions
baptise, bénit les mariages et distribue de l'eau bénite en a-
bondance. Souvent il ne peut prendre son modeste repas que
bien tard dans l'après-midi, et alors it doit accepter du
pain noir et des mets grossiers qui lui sont offerts cepan-
dant de bien bon coeur. Il revient fatigué, épuisé; mais il
est content d'avoir pu consoler ces braves gens pleins de foi,
d'avoir travaillé à sanctifier leurs âmes. Ces peuples sont
pauvres, mail ils seront dans l'aisance avant longtemps, ils
sont économes et si laborieux. Ils reçoivent, en arrivant, du
Gouvernement canadiens terre de 64 à 74 hectare, (a peu près
160 acres) pour la somme de 50 francs, et cette terre est gé-
néralement fertile. La première année ils trouvent du travail
chez des fermiers ou ailleurs, et des la seconde année ils font
une récolte de grain, de foin et de légumes qui leur permet de
vivre par eux-mêmes. La grande question, autre celle des mis-
sionnaires, est la construction des églises. Ainsi à Winni-
peg, capitale du Manitoba, il me faut fonder une paroisse pour

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba