Titre: Lettre de Maurice Constantin à Monseigneur Adélard Langevin publiée dans le Free Press, 8 septembre 1909
Auteur: Constantin, Maurice
Source: Archives de la Société historique de Saint-Boniface, Fonds Godias Brunet, 11/405/95
Page 3 of 5

Transcription

3/
parce que vous vous faites fort de ce même
droit quand il s’agit de défendre vos intérêts.
Mais continuant la lecture de votre circulaire,
je vois les choses suivantes :
(Il cite textuellement jusqu’à la
réponse de La Rev. Mère Honorine-)
Je comprends alors, que vous auriez accepté,
le compromis suivant : Les soeurs pour
accepter l’école des filles, et les libre aux commissaires
d’agir comme bon leur semblera, à l’égard
des garçons.
Vous montrez ici, ou plutôt vous laisser [laissez] voir
les oreilles du loup sous la peau de la brebis.
Suivant, cette proposition, je déduis, que
ce qui est bon pour les garçons n’est pas bon
pour les filles. Ceci ressemblerait alors
beaucoup plus au Mahométisme qu’au la
Christianisme, si vous ne laissiez pas voir
que vous vouliez user de votre influence pour
dans le but d’aider aux soeurs de St. Claude
à gagner leur vie avec le bail d’une école.
Nous aimons à voir ces dames respectables dames
à vivre d’une existence confortable.

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba