Titre: Lettre du 12 septembre 1865 de Louis-François Laflèche à Alexandre Antonin Taché, extrait, T3574-3577
Auteur: Laflèche, Louis-François, 1818-1898
Source: Archives de la société historique de Saint-Boniface, Fonds de la Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface, Série Taché, T3574-3577
Page 2 of 4

Transcription

7
Rivière Saskatchawan [Saskatchewan]. Le plus avantageux
quoique le moins étendu, est, je pense bien, celui
de la Rivière Rouge; au moins est-ce ainsi
qu’en a jugé Lord Selkirk qui l’a choisi pour
berceau de la colonie qu’il y 1782 a fondée en 1811.
8
Bassin de la
Rivière-Rouge.
Ses avantages.
Il peut avoir un peu plus de 100 milles du
Nord au Sud, c'est-à-dire depuis le grand lac
Winnipeg jusqu’à la ligne des Etats-Unis; mais
il a une étendue beaucoup plus considérables de
l’Est à l’Ouest. Les terres sont d’une grande
fertilité, et le climat qui est à peu près le
même que celui du Bas Canada, permet d’y
cultiver tous les grains qui réussissent ici
Les plus grands froids sont de -40º au
dessous de 0º et les plus grandes chaleurs
de +30º au dessus de 0º (thermomètre
centigrade). Les semailles commencent vers
la fin d’Avril et au commencement de
Mai. La glace prend sur la rivière du 7 au 12
Novembre ordinairement, et la débâcle se fait
du 10 au 15 Avril. Les gelées intempestives
n’y sont pas plus à craindre que dans le Bas
Canada.
Voici un fait qui peut donner une idée
de la fertilité de sol. En 1856 un cultivateur
avait semé 6 minots de blé; dans une pièce
de prairie qu’il avait labourée pour la 1ère fois,
et il en a récolté 205 minots ce qui donne
34 pour 1.
9
Inconvéniens [Inconvénients]
Ces avantages sont cependant contre-
balancés par de graves inconvénients dont
quelques uns ne pourront jamais dispa-
raitre [disparaître]. Le 1er et le plus redoutable est celui
des inondations ou débordement de la rivière. Dans

Ressources numériques sur l’histoire du Manitoba