Title: “Oeuvre des Polono-Galiciens, au Manitoba et au Nord-Ouest”, Archevêché de Saint-Boniface, le 20 juillet 1901
Author: Anonyme
Source: Archives de la Société historique de Saint-Boniface, Fonds Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface, Série Langevin, L32847-L32848
Page 1 of 2

Transcription

Archevêché de Saint-Boniface, le 20 juillet, 1901.
Oeuvre des Polono-Galiciens, au Manitoba et au Nord-Ouest.
Les peuples venus nouvellement (depuis trois ans) de
la Galicie, empire d'Autriche, sont très nombreux et ils sont appe-
lés à jouer un rôle très-important dans le Manitoba et le Nord-Ouest.
Déjà, les anglais commencent à s'alarmer de leur influence crois-
sante. Ainsi, dans l'Alberta, les Galiciens ont déclaré qu'ils éli-
raient désormais un homme de leur race pour le parlement fédéral, et
ils ont déjà montré, lors des dernières élections, qu'ils étaient
maitres du terrain.
Au Manitoba, à Stuartburn, on songe à se séparer d'eux, pour les
laisser se former en municipalité indépendante, et dans la région
du Lac Dauphin, leur vote est considérable. A Winnipeg, il faut
compter avec eux. On calcule maintenant, qu'il doit y avoir 25000
Polono-Galiciens dans le diocèse de Saint-Boniface; (la grande majo-
rité est catholique) 5000 dans le vicariat de la Saskatchewan, et 10
000 dans le diocèse de Saint-Albert.
En plusieurs endroits, les protestants bâtissent des temples et
cherchent à amener les enfants aux écoles publiques, c'est-à-dire
protestantes. Ils ont même envoyé un ministre en Galicie pour re-
cruter des maitres d'écoles destinés à agir comme prédicants!
-Le Clergé-
Dans le diocèse de Saint-Boniface, nous avons l'avantage de posséder
quelques pères oblats qui s'occupent des Polono-Galiciens et des al-
lemands et un père rédemptoriste chargé de deux colonies Polono-Ga-
liciennesl Les Révds [Révérends] Père Rédemptoristes ont bien voulu à ma de-
mande, accepter une fondation et ils ont même envoyé, déjà, deux de
leurs pères en Galicie pour apprendre la langue et étudier les
moeurs des Galiciens.
Les Revds. [Révérends] Chanoines Régulier de l'Immaculée Conception ont éga-
lement accepté d'envoyer un père ou plus en Galicie dans le même but.
Mgr. [Monseigneur] l'évêque de Saint Albert et Mgr. Pascal désireraient une fon-
dations ce ces religieux au milieu de leurs Galiciens. Il faudrait
envoyer trois chanoines en Galicie.
J'aime à espérer que la chère congrégation des Oblats consentira
aussi à envoyer en Galicie, trois pères, un pour chaque diocèse ou
vicariat. De la sorte, les Revds. Pères Rédemptoristes auraient la
charge de plus de 5000 Polono-Galiciens, (Oakburn, Huns Valley) les
Revds. Chan. Reg. de l'Imm. Conp. [Chanoines Réguliers de l'Immaculée Conception] en auraient autant (Dominion City
Stuartburn) et les Revds Pères Oblats en auraient plus de 15000
sous leur tutelle.
Evidemment chaque évêque devra faire les frais de voyage et payer
les autres dépenses nécessaires.
Il m'est venu à l'esprit que notre infatigable et dévoué père
Lacombe pourrait obtenir facilement de la Compagnie du Pacifique
Canadien une réduction ou même un passe gratuite pour nos mission-
naires.
Quelle conduite à tenir vis-à-vis des Ruthènes.
Nous avons pensé que si nous maintenons rigouresement le rite la-
tin pour la célébration de la sainte messe et l'adminsitration des
sacrements, nous pourrions permettre à ces populations de chanter
à l'église dans leur langue, et les missionnaires seraient autorisés
à se servir des ornements sacerdotaux en usage en Galicie. Il serait
sage, de leur part, de conserver pour les cérémonies liturgiques ou
autres (fêtes, processions) les coutumes nationales de ces peuples
afin de gagner leur confiance et de les conserver ainsi plus facilement.

Digital Resources on Manitoba History