Title: "La guerre actuelle est-elle un un mal" discours prononcé par Antoine d'Eschambault le 16 février 1915
Author: d’Eschambault, Antoine, 1896-1960
Source: Archives du Collège de Saint-Boniface, Fonds Petit Séminaire, Académie Taché, Discours prononcés par ses members aux réunions mensuelles, p. 64-72
Page 6 of 9

Transcription

69
Je lisais l’autre jour dans le
livre de Norman Angell intitulé « La
grande illusion », travail traduit en
plus de dix langues, et qui a reçu
la haute approbation des hommes les
plus compétents de tous les pays. « De même
qu’il n’est pas possible pour une nation »
« de posséder le territoire d’une autre, je »
« veux dire de le posséder de cette »
« sorte que les citoyens de cette nation »
« en tirent un avantage réel quelconque »
« ainsi une nation ne peut enlever »
« de force une partie de la richesse »
« matérielle d’une autre ». Cet auteur
éminent est d’avis « qu’il n’y a aucun »
« avantage moral ou matériel dans la »
« conquête d’une nation ennemie. »
Maintenant, chers condisciples
considérons l’autre face de la médaille.
Dieu veuille que les aigles prussiennes
soient vaincues…mais si dans cette
chevauchée vers la mort, la victoire leur
souriait, qu’arriverait-il? Le but de
l’Allemagne semble être celui-ci; écraser
la France, repousser l’invasion de la Russie
et de là concentrer ses efforts contre
l’Angleterre. Je ne crois pas qu’il y ait
avantage pour l’humanité que cela arrive.
Je le redis, l’Allemagne ne pourra pas détruire
le commerce des autres nations à moins de
détruire leur population et elle ne le fera
pas; même au point de vue politique ce
serait condamnable.
Croyez-nous, Messieurs, qu’après cette
guerre il y aura une paix durable en Europe?
…pas l’illusion. La Russie n’a qu’un
but…dominer, si elle
y réussit les autres peuples la vaincront.
L’Angleterre ne cherche qu’une chose…
dominer si elle le peut, il y aura

Digital Resources on Manitoba History