Title: "Que penser du vote des femmes?" dans Les Cloches de Saint-Boniface, vol. XVI, no 9, 1 mai 1917, extrait, p. 130
Author:
Source: Archives de la société historique de Saint-Boniface
Page 1 of 1

Transcription

LES CLOCHES DE SAINT-BONIFACE
qui fait qu’un homme, arrivé aux plus hautes dignités, reste, pour
ainsi dire, en liaison avec le passé de sa vie et la vie de ses sembla-
bles. Il se souvient qu’il fut homme parmi les homes : qu’il en eut
les idées et en parla le langage; qu’il en reconnut les besoins communs
et les communes misères; qu’il en ressentit les aises et les contraintes;
et, en un mot, que « rien ne lui est étranger de ce qui est hu-
main ». Et sous l’empire de ces souvenirs, il admet que ses sembla-
bles d’autrefois soient toujours hommes, il admet que ses sembla-
bles d’autrefois soient toujours hommes; et il permet que ceux qui
l’approchent puissent penser, sentir, parler devant lui, comme jadis.
Ces pensée viennent d’elles-mêmes à l’esprit lorsqu’on se trou-
ve en présence de Benoît XV. Elevé sur le siège de saint Pierre, il
ne laisse pas de voir et d’entendre ce qui se passe, ce qui se dit là-
bas parmi les humains et il en est touché. Quelle précieuse et puis-
sante faculté pour lui! Et, pour ceux qu’il reçoit, quelle facilité de
s’ouvrir et de lui parler en toute liberté! On peut lui dire tout ce
qu’on veut lui dire; on se sent écouté, compris; et l’on ne tarde pas
à s’apercevoir que la vérité, la raison, la vue directe des faits, même
dans les choses de détail, ont seules accès auprès de cet auguste re-
présentant de Dieu.

QUE PENSER DU VOTE DES FEMMES?
S. G. [Sa Grandeur] Mgr [Monseigneur] l’Archevêque a traité cette grave question du vote
féminin dans une conférence donnée sous les auspices de l’Union
Canadienne, le 15 avril. Le Manitoba et La Liberté du 18 on pu-
blié le texte intégral de cette conférence, qui trace une direction
claire et précise aux femmes, auxquelles le gouvernement de notre
province a, dès l’an dernier, accordé non seulement le droit de suf-
frage, mais même celui de l’éligibilité à la députation. Tout en dé-
plorant, pour de multiples raisons, cette innovation contraire aux ap-
titudes et aus devoirs de la femme, Monseigneur a néanmoins insis-
té pour que toutes les femmes se fassent inscrire sur les listes électro-
rales et déposent leur bulletin de vote à l’occasion. Les questions de
foi, de morale et de langue, entraînées malgré nous dans le domaine
politique, l’exigent. Il a fortement recommandé aux femmes de ne
pas aller au-delà, non seulement de ne pas briguer les suffrages,
mais de ne pas assister aux assemblées politiques et même de ne ja-
mais causer politique au foyer.

VETURE CHEZ LES CHANOINESSES DES CINQ-PLAIES
Le lundi de Pâques, 9 avril, trois postulantes on revêtu le saint
habit au noviciat des Chanoinesses des Cinq-Plaies à Notre-Dame de
Lourdes. Voici leurs noms : Zéphirina Payette, de Saint-Léon, Sœur
Marie-Céline de l’Immaculée-Conception; Clara Collin, de Saint-Bo-

Digital Resources on Manitoba History