Title: "Winnipeg le Chicago de l'ouest" et "Le Canada et ses ressources" et "Le Manitoba et ses richesses", 3 articles dans Le Canadien Français, Vol. 1, no. 1, 1909, extraits, p. 4-5
Author: Compagnie française de colonisation au Canada
Source: Bibliothèque de la Société historique de Saint-Boniface, non-catalogué
Page 1 of 2

Transcription

LE CANADIEN FRANÇAIS
Devant le développement rapide de la ville de
Winnipeg, beaucoup de gens se sont plu à l’appeler,
la Chicago de l’Ouest Canadien.
Winnipeg progresse en effet dans de grandes pro-
portions et est appelée à devenir une grande ville.
Quand on songe que notre grande capitale de
l’Ouest Canadien n’était qu’un village ignoré, il y a
environ 30 ans, et qu’aujourd’hui il s’est transformé
en une belle et grande ville d’environ 130,000 habi-
tants, on ne peut douter du succès et d’un plus
grand développement de la ville de Winnipeg.
Nous publions ci-dessous, la traduction d’un arti-
cle qui a paru, il y a quelques semaines, dans un de
nos journaux de Winnipeg.
Il est d’autant plus intéressant qu’il a été écrit par
un homme d’espérience, M. le Révérend Ch. A. Wil-
son de la grande Chicago Américaine.
À sa première visite à Winnipeg, le voyageur est
vivement impressionné par ses rues larges, ses ma-
gnifiques constructions et par tout cet attrait et ce
charme d’une grande cité.
Dans un quart de siècle, le petit bourg de Winni-
peg, s’est transformé en une ville de 128,000 âmes.
Rien ne peut mieux faire ressortir son développe-
ment que l’augmentation constante de ses construc-
tions.
L’année 1906 établit un record par un total de
$12.670.000 de nouvelles constructions. Le coût re-
lativement bon marché du matériel et de la main
d’oeuvre a stimulé de nouvelles entreprises qui per-
mettent de présager pour l’année 1909 une dépense
en ce sens de 15 millions de dollars, car, déjà, il y a
sur plans, des constructions qui coûteront au dela
de $12.000 000de piastres.
Winnipeg a maintenant 182 milles de conduites
d’eau, 166 milles d’égouts 377 milles de trottoirs et
300 milles de rues pavées dont 47 milles en as-
phalte.
Un coup d’oeil dans la partie commerciale de la
ville révèle à l’étranger un nombre considérable d’ins-
titutions financières. Winnipeg compte 18 banques
autorisées avec un capital payé d’environ 100.000.-
000 de dollars.
Les recettes de banques pour l’année 1905 se chif-
fraient à $369 868.179 et atteignaient en 1908 la
somme de 614.111.801.
Comme centre manufacturier, Winnipeg fait des
progrès grandioses.
D’après le dernier recensement, la ville a 148 ma-
nufactures en opération avec un personnel de 12,750
hommes.
Du 1er juin 1906 à la même date en 1908, 24 nou-
velles manufactures s’y s’ont installées.
Environ 160 milles au Sud-Ouest, on y trouve du
charbon mou qui se vend au consommateur à Win-
nipeg à raison de $3.00 la tonne. Il est bon de re-
marquer qu’elle possède, (à l’Ouest de l’Ontario), le
seul moulin à farine et a décortiquer les autres
grains.
La compagnie Winnipeg Electric Railway Co.
fait le service des tramways et de la lumière, au
moyen d’un pouvoir au Lac du Bonnet, d’une force
de 20.000 chevaux, dans lequel elle a investi près de
8 millions de piastres.
La ville elle-même, a passé, un règlement autori-
sant une dépense de $3.250.000 pour développer une
chute d’eau sur la rivière Winnipeg à 56 milles de
cette ville et y installer un pouvoir électrique d’une
force de 60.000 chevaux.
L’unité de pouvoir électrique sera distribué à rai-
son de $12.46 par année. Si l’on considère que Win-
nipeg fait actuellement un commerce annuel de ma-
chines agricoles d’au dela de $16.000 000 et de mil-
lions de piastres d’autres marchandises qui, toutes,
pourraient bien se manufacturer en cette ville, on
comprend l’importance de ce pouvoir électrique pour
le développement des manufactures.
Les grandes province de l’Ouest constitueront
toujours un marché sûr pour les produits manufac-
turés dans Winnipeg, la grande métropole de l’Ouest.
LE CANADA ET SES RESSOURCES
LA PRODUCTION AGRICOLE DE 1908.
La statistique du rendement de la récolte de 1908
dans les trois provinces des prairies de l’Ouest; Ma-
nitoba, Saskatchewan et Alberta, vont suivant les
autorités dont elle émane.
Les gouvernements provinciaux évaluent la pro-
duction du blé à 98,034,324 minots; mais le gouver-
nement fédéral et d’autres autorités donnent un chif-
fre plus élevé. L’association des négociants de
grains du Nord-Ouest l’évalue à 107.000,000 et le
Pacifique Canadien à 106,833,252 minots.

Digital Resources on Manitoba History