Title: "Brillants résultats de 12 années de colonisation française à N.O. Canadien", rapport de 1900 de Jean Gaire, extrait, L47307-L47311
Author: Gaire, Jean, M. J., 1853-1925
Source: Archives de la société historique de Saint-Boniface, Fonds de la Corporation archiépiscopale catholique romaine de Saint-Boniface, Série Langevin, L47307-L47311
Page 1 of 5

Transcription

2
du Canada que des contrées étrangères
Les anglais d’Ontario et ceux d’Angleterre arrivèrent les
premiers et surtout arrivèrent en très grand nombre s’emparant
à eux seuls de ¾ du Manitoba. Pourtant les Français de
Québec vinrent aussi en assez grand nombre s’établissant solidement
sur les deux rives de la Rivière Rouge et prenant quelques fortes
position vers le centre de cette même province. Mais en 1888
l’élément français ne se rencontrait vers l’ouest du Manitoba
que dans la faible localité de Oak Lake. C’est cette
faiblesse relative des nôtres de ce côté qui fit décider la
fondation de Grande Clairière et comme conséquence
la fondation d’un bon nombre de colonie en formation
qui ont leur principe dans Grande Clairière.
C’est une étude de ces colonies de l’ouest ferme par
ferme que nous venons faire aujourd’hui. Mais malgré
tout notre désir d’être absolument complet, nous ne
pourrons l’être quelque peu que pour Grande Clairière
et pour les colonies en formation de St-Maurice, St-
Michel, St-Raphael et Alma située un peu à l’ouest
de Grande Clairière, mais déjà en Assiniboia aux abord, de la
Montagne d’Orignal, toutefois les quelques indications que
nous donnerons sur les autres colonies du voisinage prouveront
clairement combien la prospérité matérielle de développa
sur tout la ligne.
1. Grande Clairière
Grande Clairière a été fondée en 1888 au sud ouest du
Manitoba. Ce pays était alors tout parsemé de beaux
bosquets de tremble alternant avec de gros pâturages.

Digital Resources on Manitoba History